Ad un amico da tanto “assente”

  • Ecco la 69° Edizione del settimanale "Le opportunità di Borsa" dedicato ai consulenti finanziari ed esperti di borsa.

    Settimana difficile per i principali indici europei e americani, solo il Nasdaq resiste alle vendite grazie ai conti di Nvidia. Il leader dei chip per l’intelligenza artificiale ha riportato utili e prospettive superiori alle attese degli analisti, annunciando anche un frazionamento azionario (10 a 1). Gli investitori però valutano anche i toni restrittivi dei funzionari della Fed che hanno ribadito la visione secondo cui saranno necessari più dati che confermino la discesa dell’inflazione per convincere il Fomc a tagliare i tassi. Anche la crescita degli indici Pmi, che dipingono un’economia resiliente con persistenti pressioni al rialzo sui prezzi, rafforzano l’idea di tassi elevati ancora a lungo. Per continuare a leggere visita il link

  • Due nuove obbligazioni Societe Generale, in Euro e in Dollaro USA

    Societe Generale porta sul segmento Bond-X (EuroTLX) di Borsa Italiana due obbligazioni, una in EUR e una in USD, a tasso fisso decrescente con durata massima di 15 anni e possibilità di rimborso anticipato annuale a discrezione dell’Emittente.

    Per continuare a leggere visita questo LINK
:)

Ça va pas, ça va pas, restez immobile
Seule façon ici de se mouvoir
Ou alors je me casse la gueule et je me tue
Non mais t'as vu ce que t'as fait de moi
T'as vu ce qu'il en reste, nothing, lord nothing
Mais qu'est-ce qu'elle fait bon Dieu, elle est là elle est pas là
C'est pas possible, pas possible, pas possible, et pourtant
Il me suffit de fermer les yeux et tu es là

Ne dis rien, surtout pas, ne dis rien suis-moi
Ne dis rien, n'ai pas peur, ne crains rien de moi
Suis moi jusqu'au bout de la nuit
Jusqu'au bout de ma folie
Laisse le temps, oublie demain
Oublie tout ne pense plus à rien
Ne dis rien, surtout pas, ne dis rien suis-moi
Ne dis rien, n'ai pas peur, ne crains rien de moi

Suis-moi jusqu'au bout de la nuit
Jusqu'au bout de ma folie
Laisse le temps, oublie demain
Oublie tout ne pense plus à rien
 
Le répertoire est infini........

;)

Hey Johnny Jane
Te souviens-tu du film de Gainsbourg Je t'aime
Je t'aime moi non plus un joli thème
Hey Johnny Jane
Toi qui traînes tes baskets et tes yeux candides
Dans les no man's land et les lieux sordides
Hey Johnny Jane
Les décharges publiques sont des atlantides
Que survolent les mouches cantharides
Hey Johnny Jane
Tous les camions à benne
Viennent y déverser bien des peines infanticides

Hey Johnny Jane
Tu balades tes cheveux courts ton teint livide
À la recherche de ton amour suicide
Hey Johnny Jane
Du souvenir veux-tu trancher la carotide
À coups de pieds dans les conserves vides
Oh Johnny Jane
Le beau camion à benne
Te transportera de bonheur en bonheur sous les cieux limpides

Hey Johnny Jane
Ne fais pas l'enfant ne sois pas si stupide
Regarde les choses en face sois lucide
Hey Johnny Jane
Efface tout ça, recommence, liquide
De ta mémoire ces brefs instants torrides
Hey Johnny Jane
Un autre camion à benne
Viendra te prendre pour t'emmener vers d'autres Florides

Hey Johnny Jane
Toi qui traînes tes baskets et tes yeux candides
Dans les no man's land et les lieux sordides
Hey Johnny Jane
Écrase d'un poing rageur ton oeil humide
Le temps ronge l'amour comme l'acide
 
Non desisto...

C'est la saison des pluies
La fin des amours
Ainsi sous la véranda je regarde pleurer
Cet enfant que j'ai tant aimée
C'est la saison des pluies
L'adieu des amants
Le ciel est de plomb il y a de l'humidité dans l'air
D'autres larmes en perspective
Le temps était de plus en plus lourd
Et le climat plus hostile
Il fallait bien que vienne enfin
La saison maussade
C'est la saison des pluies
La fin des amours
J'ai quitté la véranda et me suis approché
De celle que j'ai tant aimée
C'est la saison des pluies
L'adieu des amants
Un autre viendra qui d'un baiser effacera
Le rimmel au coin de ses lèvres

:)
 
- Souviens-toi de m'oublier
- J'vais y penser
- Réfléchis comme un miroir
- J'vais voir
- Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais essayer
- L'amnésie a le pouvoir
D'la magie noire

- Souviens-toi de m'oublier
- Et quand je pleurerai
- Fais un nœud à ton mouchoir
Pour ta mémoire
Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais y penser
- Les flash-back c'est comme voir
Des films noirs

- Souviens-toi de m'oublier
- Ouais j'vais y penser
- Réfléchis comme un miroir
- J'vais voir
- Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais essayer
- Tu sais bien qu'il va falloir
Ne plus nous voir

Souviens-toi de m'oublier
Mais souviens-toi
 
;)

Je suis devant un mur blanc
Mais je sais que tu es présent
Alors fais-moi un signe
Apparaît je t' attends
Je ne te demande rien
Rien qu' un seul geste de la main
Alors fais-moi un signe
Montre-moi le chemin
Dis-moi seulement l' espoir
Et j' irais où tu me diras
Les pieds nus dans la neige
Fais-moi un signe
Fais-moi un signe
Fais-moi un signe
Devant ce mur blanc de chaux
De tes yeux azur-indigo
Alors fais-moi un signe
Fais couler un ruisseau
Ecris ton nom noir sur blanc
De ce bout de charbon brûlant
Alors fais-moi un signe
Je suis prêt maintenant
Ça restera entre nous
Mais je n' aurais plus jamais froid
Les pieds nus dans la neige
Fais moi un signe {ad libitum}
 
De plus en plus de moins en moins

Avec elle, tout est possible.
Est-ce qu'elle va seulement me reconnaître ?
Du rêve à la réalité il y a une marge.
Ouais, tout est possible.
Elle peut aussi bien me trouver impossible.
Avec les photographies sait-on jamais...
Avec elle, tout est possible.
Pour moi ça sera merveilleux la première fois.
On se verra de moins en moins si je ne lui dis rien,
et cela me fera de plus en plus mal.

Avec lui tout serait possible.
Malgré que ce ne soit jamais bien la première fois.
Ce serait sûrement pas mal, et puis de mieux en mieux.
Après quoi ça irait de plus en plus mal.

Mais si elle me trouve impossible ?
Encore que ce serait bien la première fois.
J'aurai tant de chagrin, chaque jour un peu plus.
Mon amour lui serait parfaitement égal.

Avec lui c'est impossible.
On se quitterait jamais bien la première fois.
J'aurai tant de chagrin.
Et puis de moins en moins.
Jusqu'à ce que ça me soit complètement égal.

Il m'suffirait de la voir pour savoir
Il lui suffirait de me voir, pour m'avoir.
 
Questa oggi l'avrò ascoltata una quindicina di volte.

Voce e Linda - Caetano Veloso


Fonte de mel nuns olhos de gueixa, kabuki, máscara

Choque entre o azul e o cacho de acácias

Luz das acácias, você é mãe do sol

A sua coisa é toda tão certa, beleza esperta

Você me deixa a rua deserta quando atravessa


Linda e sabe viver, você me faz feliz

Esta canção é só pra dizer e diz

Você é linda, mais que demais, você é linda, sim

Onda do mar, do amor que bateu em mim

Você é forte, dentes e músculos, peitos e lábios

Você é forte, letras e músicas, todas as músicas

Que ainda hei de ouvir

No Abaeté areias e estrelas não são mais belas

Do que você mulher das estrelas, mina de estrelas

Diga o que você quer

Você é linda e sabe viver, você me faz feliz

Esta canção é só pra dizer e diz

Você é linda, mais que demais, você é linda, sim

Onda do mar, do amor que bateu em mim

Gosto de ver você no seu ritmo, dona do carnaval

Gosto de ter, sentir seu estilo

Ir no seu íntimo, nunca me faça mal

Linda, mais que demais, você é linda, sim

Onda do ma,r do amor que bateu em mim

Você é linda e sabe viver, você me faz feliz

Esta canção é só pra dizer e diz
---------------------------------------------------------------


Mi accorgo ora che il post contiene solo canzoni francesi, pardon ma la colpa è solo di...Linda.

Se disturba cancello tutto.
 
Ultima modifica:
Scritto da Montague

Mi accorgo ora che il post contiene solo canzoni francesi, pardon ma la colpa è solo di...Linda.

Se disturba cancello tutto.

Non disturbi affatto - accomodati :)
 
Le cœur d'une ville inconnue
Se livre au hasard des rues
J'étais l'étranger venu là pour un soir
Et soudain j'ai croisé un regard
Ce n'était rien rien qu'un passant
Il m'a sourit sur mon chemin comme un ami
Je ne sais pas pourquoi je garde encore l'image
De ce visage plein de chaleur

Perdu dans la foule tranquille
Je suis resté immobile
Il s'est retourné un instant
Et de loin j'ai pu voir s'agiter une main
Ce n'était rien rien qu'un adieu
Ou un bonjour donné de loin
Là sur mon chemin
Mais tous les mots n'auraient pu m'en dire davantage
Que ce visage plein de chaleur

Ami lointain
Je ne sais rien
Ni de ta ville ni de ton nom
Mais j'ai gardé
Ton souvenir qui chante
Encore dans ma mémoire
Et la chaleur de ton regard
 
Ça y est.
Mal au coeur déjà. je suis foutu quoi, le coup de foudre peut être.
Ah ridicule ! Oh non j'avais pas besoin de ça !
Pourquoi moi ?
J'étais fait pour les sympathies
L'amour en bagnole, les mensonges teintés d'ennui,
les jeux de cartes biseautées, antipathie et sympathie.
J'étais fait pour ça.
J'étais fait pour les sympathies
À la rigueur des tas d'amis
J'étais fait pour ça
Non pas pour l'amour

J'étais fait pour les cinq à six
À la rigueur les cinq à sept
J'étais fait pour ça
Non pas pour toujours

Mais pourquoi faut-il être deux mon Dieu
À trois c'est déjà difficile
Si l'on pouvait se mettre à six ou sept
Tout serait alors si simple, tellement plus naturel

J'étais fait pour être à plusieurs
À la rigueur pour être seul
J'étais fait pour ça
Pas pour être à deux.

Maintenant c'est fini tout ça
Va falloir compter avec elle
Un jeu dangereux
Une autre paire de manches
Non je me connais je suis sûr que je suis pas adapté.
Je suis pas prêt à tous les extrêmes et ça risque de me mener vachement loin.
Capable de tout
De toutes les conneries
Et d'abord savoir qui elle est et pas trop réfléchir. C'est mauvais.
Allez on verra bien !
:)
 
complimenti ..ora si puo' fare un breve riassunto del contenuto ?:o :rolleyes:
 
Scritto da solecalante
complimenti ..ora si puo' fare un breve riassunto del contenuto ?:o :rolleyes:

Vuoi qualche traduzione ?
 
Il avait de grands yeux très clair
Où parfois passait des éclairs
Comme au ciel passent des orages
Il était plein de tatouages
Que j'ai jamais très bien compris
Son cou portait : "Pas vu, pas pris"
Sur son coeur on lisait : "Personne"
Sur son bras droit un mot : "Raisonne"

J'sais pas son nom, je n'sais rien de lui
Il m'a aimé toute la nuit, mon légionnaire
Et me laissant à mon destin
Il est parti dans le matin plein de lumière

Il était mince, il était beau
Il sentait bon le sable chaud mon légionnaire
Y'avait du soleil sur son front
Qui mettait dans ses cheveux blonds de la lumière
Bonheur perdu, bonheur enfui
Toujours je pense à cette nuit
Et l'envie de sa peau me ronge
Parfois je pleure et puis je songe
Que lorsqu'il était sur mon coeur
J'aurais du crier mon bonheur...
Mais je n'ai rien osé lui dire
J'avais peur de le voir sourire

J'sais pas son nom, je n'sais rien de lui,
Il m'a aimé toute la nuit, mon légionnaire
Et me laissant à mon destin
Il est parti dans le matin plein de lumière

Il était mince, il était beau
Il sentait bon le sable chaud mon légionnaire
Y'avait du soleil sur son front
Qui mettait dans ses cheveux blonds de la lumière

On l'a trouvé dans le désert
Il avait ses beaux yeux ouverts
Dans le ciel passaient des nuages
Il a montré ses tatouages
En souriant et il a dit
Montrant son cou : "Pas vu, pas pris"
Montrant son coeur : "Ici personne"
Il savait pas... Je lui pardonne
Je rêvais pourtant que le destin
Me ramènerait un beau matin mon légionnaire
Qu'on s'en irait un beau matin mon légionnaire
Qu'on s'en irait seul tout les deux
Dans quelque pays merveilleux plein de lumière

Il était mince, il était beau
On l'a mis sous le sable chaud, mon légionnaire
Y'avait du soleil sur son front
Qui mettait dans ses cheveux blonds de la lumière

....
 
- Souviens-toi de m'oublier
- J'vais y penser
- Réfléchis comme un miroir
- J'vais voir
- Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais essayer
- L’amnésie a le pouvoir D'la magie noire

- Souviens-toi de m'oublier
- Et quand je pleurerai
- Fais un noeud à ton mouchoir
Pour ta mémoire
- Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais y penser
- Les flash-back c'est comme voir
Des films noirs

- Souviens-toi de m'oublier
- Ouais j'vais y penser
- Réfléchis comme un miroir
- J'vais voir
- Et souviens-toi de m'oublier
- J'vais essayer
- Tu sais bien qu'il va falloir
Ne plus nous voir

Souviens-toi de m'oublier
Mais souviens-toi
 
Un classico....

Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le cœur, quand ça bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est très bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au détour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
avec le temps tout s'évanouit

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
mêm' les plus chouett's souv'nirs ça t'as un' de ces gueules
à la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre à qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
l'autre à qui l'on donnait du vent et des bijoux
pour qui l'on eût vendu son âme pour quelques sous
devant quoi l'on s'traînait comme traînent les chiens
avec le temps, va, tout va bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie les passions et l'on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
et l'on se sent glacé dans un lit de hasard
et l'on se sent tout seul peut-être mais peinard
et l'on se sent floué par les années perdues- alors vraiment
avec le temps on n'aime plus
 
Les femmes c'est du chinois
Le comprenez-vous ? Moi pas.

Celle-ci est une gamine
Qui tient tellement à sa peau
Qu'elle baisse ses yeux encre de Chine
Mais jamais son kimono

Celle-là est une acrobate
Qui la nuit fait du jiu-jitsu
Il faut vous accrocher à ses nattes
Sinon c'est elle qui prend le dessus

Celle-ci est une fillette
Qu'on ne mange pas avec les doigts
Il faut la prendre avec des baguettes
Sinon elle ne veut pas

Telle autre quand elle se couche
Est avide de sensations
Vous riez jaune, la fine mouche
Compte les autres au plafond

Celle-là quand elle perd la bataille
Pour ne pas se donner à l'ennemi
De votre sabre de samouraï
Elle se fait hara-kiri

À genoux vous demandez grâce
Mais celle-ci rien ne l'attendrit
Il vous faut mourir par contumace
Au treizième coup de minuit

Les femmes c'est du chinois
Le comprenez-vous ? Moi pas.
 
Merci :)

Le rasoir électrique
Couvrait la chanson de Clara
La jolie musique
Qui sortait de cet engin-là
C'était sa faiblesse
Elle aimait ses caresses

Le rasoir électrique
Frôlait la jambe de Clara
Ce bruit métallique
Avait l'don de me mettre hors de moi
Ce n'était pas drôle
De garder mon self-control

Le rasoir électrique
Me rendait dingue mais Clara
N'prenait au tragique
Ni mes angoisses ni mes a-
Mours un jour quand même
Je lui ai dit je t'aime

Sous l'rasoir électrique
Tu n'as rien entendu Clara
Tu n'as rien entendu Clara
Tu n'as rien entendu Clara
 
Et si ce monde est cruel
C'est pas ta faute
Que tu sois pas la plus belle
C'est pas la mienne
J'en ai eu d'autres avant toi
Qui te ressemblent
Mais j'aime pas l'amour qu'on n'a
Pas fait ensemble

Quand tu me dis « je reviens
J' vais faire un tour »
J' fais pas semblant d'être rien
Mais d'être pour
J' regarde le jour se lever
Et tu n'es pas là
Il faut savoir ce qu'on peut
Et ce qu'on veut pas

Amour consolation
C'est déjà ça
De pris sur la vie
Sans lui
Désolation
Plus de soleil
Tout devient noir
À l'horizon

Le jour où j' serai plus paumé
J'aurai des sous
Comment j' f'rai pour en piquer
J' sais pas encore
Mais sur le mur d' la prison
Avec un clou
Je graverai nos deux noms
Percés d'une flèche

Tu m'apporteras des citrons
Et du tabac
Une bouteille de rhum agricole
Qu'on fait là-bas
Mais surtout il faudrait pas
T' mettre à pleurer
J' saurais pas trop quoi te dire
Pour t' consoler
 
Ça fait chier que ça dure si peu
Le bonheur c'est malheureux
On en chie on en bave on en peut
Plus d'être malheureux
Le bonheur ça défonce
Comme une locomotive
À toute vapeur
Mais méfie-toi des aiguilleurs

Ça me tue ça m'achève mais j'en veux
Encore du malheureux
Ébloui on n'en croit pas ses yeux
D'être aussi malheureux
Le bonheur ça défonce
Comme une locomotive
À toute vapeur
Mais méfie-toi des aiguilleurs

On se lâche on s'attache on s'en veut
D'être à deux malheureux
Le constat de cette affaire c'est affreux
Le malheur c'est d'être heureux
Le bonheur ça défonce
Comme une locomotive
À toute vapeur
Mais méfie-toi des aiguilleurs

Ça fait chier que ça dure si peu
Le bonheur c'est malheureux
On en chie on en bave on en peut
Plus d'être malheureux
Le bonheur ça défonce
Comme une locomotive
À toute vapeur
Mais méfie-toi des aiguilleurs

Ça fait chier que ça dure si peu
Le bonheur c'est malheureux
On en chie on en bave on en peut
Plus d'être malheureux
 
Spara sparadrap
Pour amour blessé
Spara sparadrap
Pour un cœur brisé
La vie est cruelle
Et les filles sont bien trop belles
Spara sparadrap
Sur les sentiments
Spara sparadrap
Tu as la gueule en sang
La vie est cruelle
Et les filles sont infidèles
Hey man
Quand la vie te roue de coups... hou !
Hey, hey, hey man
N'essaye pas de rendre coup pour coup
Fais celui qui s'en fout
Les filles et l'amour
Tu es pour
À chaque fois ça te joue des tours
Elle t'appelle au secours
Fais le sourd
Oublie-la et fais un détour
Spara sparadrap
L'amour est fini
Spara sparadrap
Tu as le cœur meurtri
Et dès que tu aimes
Toutes les filles sont les mêmes
Spara sparadrap
Si elle te relance
Spara sparadrap
Saute dans l'ambulance
Au chant des sirènes
Tu passes au rouge elle reste blême
Hey man
Quand tu auras pris trop de coups
Hey, hey, hey man
Que tu te retrouveras sur les genoux
Fais celui qui s'en fout
Les filles et l'amour
Tu es pour
À chaque fois ça te joue des tours
Elle t'appelle au secours
Fais le sourd
Oublie-la et fais un détour
 
Indietro